DIALOGUE SUR L'ALUMINIUM

Projet collaboratif: Lorsque les arts et l’ingénierie se rencontrent

Professeur Alain Desrochers, département de génie mécanique, Université de Sherbrooke Professeur Jim Benson, département des beaux-arts, Bishop’s University

Descriptif :

2   Sherbrooke 2013 (Vasque)

Dans le cadre des activités de la Chaire CRSNG en conception pour l’aluminium du Professeur Alain Desrochers de l’Université de Sherbrooke, une équipe d’étudiants d’horizon varié a été mise sur pied pour la réalisation d’un projet multidisciplinaire unique qui consiste à concevoir et fabriquer une vasque pour les Jeux du Canada de Sherbrooke en 2013. Trois institutions d’enseignement secondaires et post-secondaires se sont ainsi engagées dans ce projet en partageant leur compétences spécifiques : le département des beaux-arts de l’Université Bishop’s pour la conception artistique, l’Université de Sherbrooke pour l’ingénierie et la planification de la fabrication et le Centre de formation professionnelle de Lennoxville pour la fabrication et l’assemblage de la vasque.

Au niveau de sa réalisation, la vasque sera constituée d’aluminium, un matériau recyclable et résistant dont le Canada est l’un des principaux producteurs mondiaux. En termes de dimensions, l’œuvre mesurera 2,8m de haut par 2,0m de large et sera surmontée d’une coupole qui portera une flamme de 0,9m de haut. Sur le plan artistique, la vasque s’inspire de la signature graphique des Jeux du Canada en y ajoutant une dimension spatiale par le truchement de feuilles d’érable montées sur des supports hémisphériques, eux-mêmes fixés sur une forme en C. Visuellement, les feuilles rouges et l’aluminium naturel apporteront un contraste et une symbolique qui ne seront pas sans rappeler le drapeau canadien.

Des points de vue humain et organisationnel, il convient d’indiquer que dans la plupart des projets multidisciplinaires plus traditionnels, les personnes impliquées ont habituellement une formation et une vision semblables. À cet effet, l’élaboration d’un projet faisant intervenir des étudiants de différents niveaux scolaires (secondaire versus post-secondaire), utilisant des langues différentes (anglais versus français), et ayant une formation différente (arts et lettres, sciences et génie, formation professionnelle) constitue un réel changement de paradigme. Dès lors, la coordination, la communication et la planification deviennent primordiaux pour assurer le succès du projet et la livraison de l’œuvre d’art selon un échéancier global, établi par le client, en l’occurrence les Jeux du Canada. Parmi les obstacles qui ont dû être surmontés dans la réalisation du projet, on peut noter la définition et le classement des spécifications de la vasque, la reconnaissance et le respect du rôle et des responsabilités de chaque partenaire et, jusqu’à un certain point, l’ouverture à faire des compromis pour le bénéfice du projet. De cette expérience, des leçons ont été apprises, mais de façon plus significative, l’esprit des Jeux du Canada et l’appropriation collective du projet ont inspirés les gens à aller au-delà des simples exigences en lien avec les divers cours dans lesquels les étudiants s’étaient inscrits.

Enfin, la vasque réalisée sera utilisée pour les dix prochains Jeux du Canada, constituant ainsi un legs et assurant la pérennité et la visibilité du symbole qu’elle représente. La réalisation de cette œuvre d’art a été rendue possible grâce au support du Conseil des Jeux du Canada et de l’Association de l’Aluminium du Canada (AAC).

L'Édito du président

Dernières Nouvelles

    Événements