Category: Association de l’aluminium

Un aperçu de la fabrication de l’aluminium au Canada et de son associationUn aperçu de la fabrication de l’aluminium au Canada et de son association

L’industrie de la fabrication de l’aluminium a produit de l’alumine et de l’aluminium primaire ainsi que d’autres produits en aluminium comme des plaques, des feuilles, des tiges, des tubes et des barres. Il existe également des fabricants qui utilisent des déchets d’aluminium recyclés pour fabriquer de l’aluminium secondaire. La plupart des revenus de l’industrie proviennent de l’exportation d’aluminium primaire. Une bonne partie de l’aluminium fabriqué est expédiée aux États-Unis. L’aluminium a un rapport résistance/poids maximal, ce qui le rend idéal pour l’équipement de transport, les applications aérospatiales commerciales et les véhicules légers.

Les structures, l’équipement et les machines les plus récents contribueront à la croissance de l’industrie de l’aluminium au Canada. Avec l’augmentation des normes d’émissions et de carburant des gouvernements américain et canadien, la demande d’aluminium dans les applications aérospatiales et automobiles augmente. L’industrie devrait également se développer dans les années à venir.

Association canadienne de l’aluminium (CAA)

L’Association canadienne de l’aluminium (CAA) est créée pour convoquer les trois principaux producteurs primaires d’aluminium – Rio Tinto, Aluminerie Alouette et Alcoa. L’association représente l’industrie canadienne de l’aluminium primaire devant la population publique, les autorités, les utilisateurs actuels et futurs de l’aluminium et les intervenants économiques et environnementaux.

L’aluminium joue un rôle très important dans le commerce international. Le Canada est connu pour être le cinquième producteur d’aluminium en importance et, par conséquent, fait face à différents problèmes géostratégiques dans le commerce international. L’Association canadienne de l’aluminium (CAA) veille à ce que les intérêts de l’industrie canadienne soient pris en compte dans le commerce mondial.

Depuis son lancement en 1901, l’industrie de l’aluminium a connu une croissance phénoménale au Canada. L’arrivée des alumineries a modifié le développement économique et social de régions comme Saguenay–Lac-Saint-Jean, le Centre-du-Québec, la région de Kitimat en Colombie-Britannique et la Côte-Nord au Québec.

Le Québec a été le premier endroit où l’industrie de l’aluminium a été située. C’était la Pittsburgh Reduction Company qui a ensuite été nommée Alcoa. Une bonne quantité d’énergie électrique est nécessaire pour le processus d’électrolyse utilisé dans la production d’aluminium. Comme le Québec compte beaucoup de voies navigables, l’entreprise a décidé d’aller de l’avant avec ses activités dans la région.

C’est la première guerre mondiale qui a ouvert la voie à la croissance rapide de l’industrie de l’aluminium. Pendant la guerre mondiale, il y avait une double production d’aluminium. Plus tard en 1925, la Northern Aluminum Company a vu le jour, qui a ensuite été rebaptisée Aluminum Company of Canada. La Seconde Guerre mondiale a également été phénoménale dans l’augmentation de la productivité de l’aluminium.

En 1955, la Canadian British Aluminium Company a été créée en raison de la demande croissante d’aluminium pour les besoins civils. Plus tard, l’entreprise est connue sous le nom de Canadian Reynolds Metal Company. C’est en 1951 que le plus grand partenariat public-privé a été initié par l’Alcan et que la production a commencé en 1954. Et puis la chaîne a continué à croître avec de nouvelles plantes arrivant dans l’industrie dans une période de temps fréquente.

La production d’aluminium augmente d’année en année et le soutien de l’Association canadienne de l’aluminium (CAA) contribue à l’énorme croissance de l’industrie à l’échelle locale et internationale.