DIALOGUE SUR L'ALUMINIUM

Des emplois de qualité

L’industrie de l’aluminium primaire emploie approximativement 10 000 travailleurs au Québec. Avec une rémunération supérieure à la moyenne du secteur manufacturier et avec des conditions de travail compétitives (tant sur le plan des régimes de pensions privés et de la formation), l'industrie d'aluminium primaire offre des emplois de qualité.

Des conditions de travail avantageuses

De toutes les industries manufacturières du Québec, l’industrie de l’aluminium primaire est parmi celle qui rémunère le mieux ses travailleurs. Elle dépasse de plus de 36 % le salaire manufacturier annuel moyen (2011). Il est à noter que la majorité de ces emplois sont créés en région, assurant ainsi une contribution économique structurante et régulière dans les économies régionales où les alumineries sont implantées.

En ce qui concerne la santé et la sécurité au travail, l’industrie de l’aluminium primaire se trouve parmi les premières par rapport aux autres industries manufacturières du Québec. Le taux de cotisation est déterminé en tenant compte de l’indice de risque correspondant à chaque entreprise. Cet indice s’obtient en comparant les données d’expérience de l’entreprise (notamment les indemnités demandées au courant de l’année précédente) avec celles de l’ensemble des entreprises appartenant au même secteur d’activité. Ainsi, avec un taux de cotisation de 1,71$ par 100$ de masse salariale, l’industrie de l’aluminium primaire a un taux inférieur à celui de la fabrication de pâtes et papier et de la fabrication de l’acier qui s’établi à 2,09$ pour les deux secteurs d’activités, reflétant ainsi la performance supérieure de l’industrie de l’aluminium québécoise en terme de santé-sécurité. (Source: CSST. Table des taux 2013)

Estimation de la rémunération annuelle moyenne pour le secteur de l’aluminium primaire et une sélection d’autres secteurs manufacturiers - Québec

Source: E&B DATA Estimation de la rémunération annuelle par travailleur à partir des données de Statistique Canada. 2011

Des conditions de travail avantageuses

L'industrie de l'aluminium occupe 3 % de la main d’oeuvre manufacturière québécoise, avec une masse salariale correspondante de 5% de celle del'ensemble du secteur manufacturier. Dans l'ensemble, les dépenses salariales de l'industrie de l'aluminium primaire et autres dépenses associées aux ressources humaines (ex.: formation) s’élevaient à 1,6 milliard $ en 2007.

Dépenses salariales et autres dépenses de ressources humaines – Industrie de l’aluminium primaire - Québec


Source: E&B DATA. 
Note: La catégorie «  Autres » correspond ici à un seuil. Elle inclut la rémunération non salariale et la formation.

Emploi et masse salariale: Part de l’industrie de l’aluminium dans l’ensemble du secteur manufacturier – Québec -2012

Source : Statistique Canada.

L'Édito du président

Dernières Nouvelles