DIALOGUE SUR L'ALUMINIUM

En un coup dʼoeil

Découvrez l’histoire de l’aluminium ici et ailleurs, en explorant notre tableau chronologique qui couvre l’émergence de ce métal unique jusqu’à son importance actuelle au Canada.
F401 T Screen Cap

Dit-on « aluminium » ou « aluminium » en anglais ?

On utilise les deux épellations selon qu’on prononce le mot à l’européenne ou à l’américaine. Cependant, le mystère persiste au sujet des origines de cette particularité de la langue anglaise. En 1808, Sir Humphry Davy avait d’abord donné à ce métal le nom d’alumium, qu’il changea peu après pour aluminum. Les Britanniques, les européens et la francophonie lui ont ajouté un deuxième « i » pour donner aluminium (conformément à l’orthographe d’autres éléments comme potassium, sodium, magnésium et calcium), mais les Américains ont fini par adopter l’épellation d’origine,
soit aluminum. Pourquoi ? Certains prétendent que la préférence des Américains pour « aluminum » (avec un « i » au lieu de deux) est due à une erreur faite par le commis au bureau des brevets américain lors de la transcription du brevet de Charles M. Hall, en 1886 (le commis aurait négligé d’inscrire le deuxième « i »). D’autres encore affirment que c’est Hall lui même qui aurait mal épelé le mot, en écrivant « aluminum » sur un feuillet publicitaire; en effet, le coïnventeur du procédé d’électrolyse avait jusque-là toujours écrit « aluminium » avec deux « i ».

L'Édito du président

Dernières Nouvelles