DIALOGUE SUR L'ALUMINIUM

Autres

L'électricité

Au cours du dernier siècle, l’aluminium et certains alliages ont progressivement remplacé le cuivre des fils servant au transport et à la distribution de l'électricité.

De nos jours, la presque totalité des réseaux de transport d’électricité au Québec, au Canada et aux États-Unis sont équipés de fils d’aluminium ou d’alliages d’aluminium, nus ou isolés, qui transportent et distribuent l’électricité à moindre coût que les fils de cuivre. Un grand nombre de câbles souterrains sont fabriqués en aluminium.

La grande utilisation de l’aluminium est liée à ses propriétés uniques. Ce métal ne pèse que le tiers du poids du cuivre mais, à poids égal, il peut transporter deux fois plus d'électricité en raison de sa grande conductibilité. Ainsi, les lignes de transport sont plus légères et requièrent moins de pylônes. Les fils d'aluminium sont déposés sur des pylônes également plus légers.

Un conducteur en aluminium peut être constitué d'un fil d'aluminium unique, de plusieurs fils tressés ou, pour un maximum de résistance, de fils d'aluminium enroulés autour d'un câble d'acier. L'aluminium est aussi très utilisé dans les postes de transformation, qui servent notamment à abaisser la tension avant d'acheminer l’électricité sur le réseau de distribution. La majorité des postes ont des structures en aluminium. Les épaisses barres conductrices qui transportent le courant entre les transformateurs et les redresseurs sont aussi en aluminium.

L’utilisation de l’aluminium permet également de diminuer l’effet d’un problème technique propre aux lignes de transport. Les conducteurs à haute tension ont tendance à électrifier l'air ambiant, créant un « effet de couronne » qui engendre des pertes d’énergie (pertes diélectriques). On peut réduire ou même éliminer cet effet en augmentant le diamètre du conducteur, une opération rendue plus facile grâce à la légèreté de l'aluminium.

En plus des réseaux de transport et de distribution, les câblages électriques de plusieurs des plus hauts édifices du monde comportent de l’aluminium.

L’aluminium est également utilisé dans la fabrication d’un grand nombre de produits électriques. Par exemple, il a remplacé, depuis 1950, le laiton pour la fabrication du culot de l’ampoule. Plus de quatre milliards d'ampoules, de tubes fluorescents et autres types de lampes sont fabriqués chaque année en Amérique du Nord, et 95 % des culots à vis ou à baïonnette sont en aluminium.

Des milliers d'antennes de télévision, classiques ou paraboliques, sont également en aluminium.

Très résistant à la corrosion, robuste et flexible, l’aluminium est de plus antimagnétique, une qualité précieuse pour les applications électriques. Enfin, il peut facilement être recyclé.

303d 2
La presque totalité des réseaux électriques du Québec, du Canada et des États-Unis sont composés de câbles d’aluminium ou d’alliages d’aluminium, nus ou isolés, qui transportent et distribuent l’électricité à moindre coût que le cuivre.

Les objets domestiques

L'électrolyse, procédé mis au point en 1886, a rendu l'aluminium accessible au secteur domestique. La première poêle à frire en aluminium aurait été fabriquée aux États-Unis en 1890.

Avec les premières casseroles, l’aluminium pénètre dans les foyers, suivies rapidement du papier d’aluminium et des emballages alimentaires. Bien que l’industrie de l’automobile devienne rapidement le marché de prédilection pour ce métal, les batteries de cuisine consomment le tiers de tout l’aluminium produit aux États-Unis. Déjà en 1924, une quarantaine d’entreprises américaines produisent divers plats en aluminium.

Le formidable potentiel de l’aluminium favorise la croissance rapide d’entreprises de première et de deuxième transformation au cours du XXe siècle. Les designers découvrent sa grande malléabilité, qui permet de créer des objets aux formes les plus diverses. Ils commencent à concevoir des objets d’usage domestique, qui transforment radicalement la vie quotidienne, comme des chaises, tables, armoires, placards, luminaires aux lignes fluides et futuristes, ustensiles de cuisine, électroménagers et réfrigérateurs.

Rapidement, l'aluminium est utilisé à des fins industrielles ou commerciales. Il sert, par exemple, à fabriquer des cuves, des réservoirs ou des récipients destinés à la production ou à l'entreposage industriel de confitures, de vin, de bière ou de sucre.

De nos jours, l’aluminium entre dans la composition de multiples objets faisant partie de l'environnement quotidien : équipement de maison (tels ustensiles de cuisine, électroménagers, réfrigérateurs et radiateurs), revêtement des disques compacts, mobilier urbain, signalisation routière, etc.

303 11
Environ 60 % des batteries de cuisine vendues chaque année sont en aluminium.

Les ustensiles d’aluminium

Les ustensiles et les casseroles d'aluminium sont façonnés à partir de métal en feuille ou coulés à partir de métal liquide. On applique ensuite les finis et on fixe les poignées.

Environ 60 % des batteries de cuisine vendues chaque année sont en aluminium. La casserole en aluminium est légère, durable et conduit la chaleur plus efficacement que la casserole en acier inoxydable. Même la grande poêle à frire est facile à manier. De plus, l’aluminium présente de nombreux avantages pour la cuisson : il ne perd que 7 % de la chaleur reçue, laissant 93 % de la chaleur pour la cuisson.

Les atouts combinés de l’aluminium font en sorte que les casseroles et les ustensiles en aluminium répartissent uniformément et efficacement la chaleur dans le contenant, au lieu de la laisser s'échapper. En outre, le métal ne transmet ni arrière-goût, ni odeur aux aliments.

Avec un entretien normal, les articles de cuisine en aluminium peuvent durer toute une vie. Toutefois, on doit laver les nouveaux articles avant leur utilisation pour les débarrasser de la couche protectrice d'huile qui a été appliquée à l'usine.

Les surfaces d'aluminium ne rouillent pas, mais elles peuvent s'égratigner au contact d’autres objets. On doit donc les laver avec des produits non abrasifs. Aussi, on doit retirer les résidus acides ou salés immédiatement après la cuisson, et le séchage rapide aide à conserver l'apparence du métal.

Les loisirs

Métal polyvalent, l’aluminium occupe une position privilégiée dans le domaine du sport. Sa légèreté lui assure une place de choix, par exemple, dans la fabrication de caravanes, de matériel de camping, d’équipements de plongée, d'alpinisme et de ski ainsi que de véhicules tout-terrain.

Les bicyclettes, les raquettes de tennis, de badminton, de squash et plusieurs autres articles de sport sont souvent fabriqués en aluminium en raison de la flexibilité, de la solidité et de la légèreté de ce métal.

303d 3
Métal polyvalent, l’aluminium s’est taillé une place de choix dans le domaine du sport.

La joaillerie

Lisse, brossé, satiné, brillant ou mat, l’aluminium permet de créer des bijoux originaux : boucles d’oreilles, colliers, broches, bracelets, boutons de manchettes, boucles de ceintures, etc. Il est de plus en plus utilisé dans le domaine de la joaillerie en raison de sa grande flexibilité et de son inertie, ce qui permet d’éviter tout problème d’oxydation ou d’allergie.

303d 4
Lisse, brossé, satiné, brillant ou mat, l’aluminium permet de créer des bijoux originaux.

Les arts

L’aluminium réjouit les créateurs, les artistes et les artisans parmi les plus innovateurs et les plus audacieux en raison, notamment, de sa grande malléabilité. On le retrouve par exemple dans des sculptures, boîtiers, coffrets, statues d’expression figurative ou abstraite, murales et dans beaucoup d’autres objets d’art.

303d 5
Les designers découvrent la grande malléabilité de l’aluminium, qui leur permet de créer des objets aux formes les plus diverses.

La haute couture

Dans les années 1950, les premières combinaisons faites de tissus comportant de l’aluminium sont fabriquées pour des chercheurs militaires américains. Ce type de tissu a ensuite été porté par les pompiers et les travailleurs industriels dont les lieux de travail étaient chauds et humides.

Par la suite, l’aluminium a fait son entrée en 1966 dans les défilés du grand couturier Paco Rabane. Encore aujourd’hui, cet artiste de l’habillement présente souvent des vêtements d’allure futuriste fabriqués dans des tissus aluminisés.

L'industrie de l'aluminium d'aujourd'hui, jeune centenaire en regard du cuivre déjà utilisé dans l’Antiquité, a atteint sa pleine maturité. Elle n'a d'autre choix que de se démarquer de ses concurrents pour continuer à s'imposer avec son meilleur atout, le métal bien particulier qu'elle propose : l'aluminium.

303d 6
D’abord portés par des pompiers ou des travailleurs industriels travaillant dans des milieux chauds et humides, l’aluminium a fait son entrée en 1966 dans les défilés de grands couturiers.

L'Édito du président

Dernières Nouvelles