DIALOGUE SUR L'ALUMINIUM

Emballage

L'emballage rigide

L’emballage rigide est largement utilisé pour la protection et le stockage des aliments et des boissons ainsi que des produits pharmaceutiques. À cet égard, l’aluminium est un matériau privilégié, en raison de son inertie chimique, de sa stabilité métallurgique, de ses qualités de résistance à la corrosion et de son imperméabilité à l’air, à la lumière, aux rayons ultraviolets, à la vapeur d'eau, aux huiles et aux graisses, à l'oxygène et aux micro-organismes. Il est aussi un excellent conducteur de chaleur et, de ce fait, il a un très bon rendement énergétique lorsqu’on prépare et qu’on sert de la nourriture, chaude ou froide.

Grâce à la légèreté et à la résistance de l’aluminium, on peut se permettre de réduire le poids de l’emballage rigide et, donc, d'économiser à la fois le matériau et l'énergie nécessaires pour le produire et le transporter.

La grande capacité de recyclage de l'aluminium permet également sa récupération dans le circuit économique.

L'emballage souple

Emballage souple par excellence, la feuille d'aluminium contribue depuis des années au confort du foyer, à l’efficacité des moyens de transport et à la protection des produits alimentaires et pharmaceutiques.

Légère, solide, flexible, résistante, durable, elle est largement utilisée dans les domaines de la construction, des transports, des électroménagers, des équipements électriques et électroniques, de la machinerie, de l’imprimerie, des réflecteurs de chaleur et des matériaux décoratifs ainsi que des applications médicales.

L’usage de l’aluminium souple est surtout répandu dans le secteur de l’emballage de produits alimentaires, où il agit à la fois comme contenant et comme emballage protecteur : enveloppes de boîtes de conserve de produits frais, capsules de bouchage (vins et spiritueux), contenants de yogourt, sacs de croustilles; conditionnement de biscuits, de chocolats, du café, de médicaments; emballage à la maison de divers produits.

303b 2
Produire une mince feuille d’aluminium est toujours un défi.

303b 3
L’aluminium est surtout utilisé pour de produits alimentaires où il agit à la fois comme contenant et comme emballage protecteur.

Souple et polyvalente…

La feuille d’aluminium supporte aussi bien la chaleur que le froid, et elle se stérilise facilement. Elle constitue une excellente barrière contre l’air, les liquides, les vapeurs et la lumière – une feuille de un centième de millimètre est complètement imperméable. Elle est non toxique et ne laisse ni goût, ni odeur. C’est, de surcroît, un excellent conducteur, qui propage la chaleur induite et reflète la chaleur radiée, ce qui explique pourquoi on s’en sert pour faire cuire une pomme de terre ou pour isoler sa maison.

Certains types de feuilles d’aluminium sont composés d’alliages, mais la règle générale veut que la feuille d’aluminium
soit produite à partir de métal pur à 99,45 %.

Mince alors !

La feuille d’aluminium est fabriquée en différentes épaisseurs, toutes plus minces que 0,152 mm. Tout ce qui dépasse cette épaisseur est désigné comme tôle ou plaque d’aluminium. La feuille d’aluminium peut être aussi mince que 0,0043 mm; à cette épaisseur, 450 gr d’aluminium pourraient couvrir un plancher de 6,1 m sur 7 m.

Produire quelque chose d’aussi mince représente un important défi. On fabrique le papier d’aluminium en faisant passer plusieurs fois des plaques d’aluminium entre des rouleaux en acier poli, qui sont progressivement resserrés. La feuille s’amincit à chaque passage. Il faut parfois de dix à douze passages pour obtenir une feuille très mince. Cette opération s’effectue dans un laminoir.

De brillante façon…

Dans certains cas, les feuilles sont tellement minces qu’il faut les passer en double entre les rouleaux compresseurs pour ne pas les endommager. C’est ce qui explique qu’elles sont brillantes d’un côté et satinées de l’autre. Le côté brillant fait face à l’un des rouleaux en acier poli et le côté satiné, à l’autre feuille d’aluminium. C’est ainsi qu’une feuille passée entre les rouleaux en une seule couche sera brillante des deux côtés.

Tranches d’histoire…

La première feuille d’aluminium roulée a été fabriquée en France en 1903, mais c’est en 1913 que la production commerciale débuta véritablement aux États-Unis par la fabrication d’anneaux d’identification fixés à la patte de pigeons voyageurs.

Le premier contenant pliable fabriqué en papier d’aluminium stratifié sur papier carton a été produit en 1921, en même temps que se développait l’impression sur aluminium. Quant au papier d’aluminium à usage domestique, il a été commercialisé à la fin des années 1920 et suivi, dans les années 1930, par le papier à usage commercial.

L'Édito du président

Dernières Nouvelles